La Grotte de Sainte Marie-Madeleine à la Sainte-Baume

Selon la tradition, quatorze ans après l'Ascension de Jésus, Marie-Madeleine avec sa soeur Marthe, son frère Lazare etfiles/Histoire/grotte/Sainte-Baume-la-grotte.jpg quelques femmes, sont chassés de Jérusalem. Débarqués aux Saintes Marie de la Mer, Marthe rejoint Tarascon; Lazare va à Marseile. Marie-Madeleine préfère la solitude de la contemplation et suit l'Huveaune en gravissant les pentes de ce grandiose massif de la Sainte Baume. Tout en haut du massif s'ouvre une grotte particulière orientée vers le Nord 0uest, ce qui signifie que le soleil n'y pénètre qu'avec répugnance.


Elle est fort humide et, toute l'année, l'eau y dégoutte interminablement, sauf au dessus d'un petit tertre qui reste sec. C'est dans cet abri précaire que la sainte se réfugia. Trente ans durant, la recluse allait se nourrir de racines et se désaltérer de l'eau du ciel. Marie-Madeleine, sept fois par jour, recevait la visite des anges et sept fois elle était ravie en extase. Les anges, voyant approcher l'heure suprême, avertirent Madeleine que sa délivrance était proche. Ils l'enlevèrent dans les airs et la déposèrent sur la voie Aurélienne, près de l'ermitage de saint Maximin.


files/Histoire/grotte/5595149.jpgCelui-ci lui donna le saint Viatique, recueillit son dernier soupir, embauma son corps et le plaça dans un superbe mausolée. Sur le lieu de ces restes sacrés devait s'élever plus tard une magnifique basilique, celle de Saint-Maximin. Ainsi, la grotte où s'est retirée la Sainte est en vénération depuis les premiers siècles de la chrétienté. Sa renommée attire de nombreux pèlerins, parmi lesquels des personnages illustres. De nombreux Rois de France, dont Saint-Louis et Louis XIV, plusieurs Papes, des milliers de grands seigneurs et des millions de fidèles feront le pèlerinage de la Sainte-Baume (cf le pélerninage à la Sainte Baume)


Le sanctuaire est une caverne qui peut contenir jusqu’à 1000 personnes et à laquelle on accède par un escalier de 150 marches. Le lundi de Pentecôte a lieu ici le pèlerinage de toute la Provence. Pour rejoindre la basilique et la grotte, le chemin des Rois a été aménagé à la fin du XIVème siècle lors de l’installation des Dominicains au Couvent Royal de Saint Maximin et à l’hôtellerie de la Sainte-Baume. Jusqu’à la construction en 1897 de la départementale 80, ce chemin fut le seul accès au plateau du Plan-d’Aups depuis Nans. Des 7 oratoires d’origine, il n’en reste que 4. Ils ont été érigés en 1516 par l’Archevêque d’Arles.

 

files/Histoire/grotte/plandaups-grotte_p1_grd.jpg

 

Le premier s’intitule « Sainte Marie Magdeleine à Béthanie » (il est surnommé l’oratoire de Miette). Le second, aucarrefour des Trois Chênes, s’intitule « Sainte Marie Magdeleine au Calvaire ». Le troisième, « Sainte Marie Magdeleine au Saint Sépulcre », est au carrefour des chemins de la grotte, du Saint Pilon et de l’Hostellerie. Le dernier, juste avant le col du Saint Pilon se nomme « Sainte Marie Magdeleine dans le jardin du Saint Sépulcre ».

 

Le massif de la Sainte-Baume offre des paysages uniques en Provence, par sa forêt, ses nombreuses grottes, ses sources d'eau pure... La balade part de l'hostellerie, lieu accueillant depuis le moyen âge les touristes et pèlerins, suit le GR 98 lequel traverse la forêt domaniale en empruntant le chemin du Canapé pour arriver à la grotte Marie Madeleine(*1). Le retour s'effectue par le chemin des Roys, autrefois parcouru par les rois de France.

 

Cf. le site des dominicains de la Sainte Baume (Hotellerie et Grotte) (Cliquez ici)

 

files/Histoire/grotte/arton950-cf97a.jpg

 

Voici 2 plans pour se rendre à la grotte de Saint Maximin:

 

Plan de l'association des "Amis de la Basilique" (cliquez ici)

Plan en anglais (cliquez ici)

 

files/Histoire/grotte/grotte 016.jpg