Reconnaissance comme "Basilique Mineure"

La basilique Sainte-Marie-Madeleine de St Maximin n'a jamais reçu officiellement le titre de "Basilique Mineure" par le saint-siège au Vatican. Pour rémédier à cela, une demande auprès de la congrègation du Culte Divin vient d'être posée. En voici les étapes:

 

1. Constitution d'un dossier de présentation de la Basilique et de son histoire (construction, tradition Marie Madeleine, littérature, photos...). La plaque à l'entrée évoquant la "Basilique Royale" a été photographiée et commentée. fait (mars 2016)

2. La demande officielle du recteur avec l'accord du Conseil paroissial. fait (janvier 2017)

3. La demande officielle de l'Ordinaire du lieu (l'évêque). fait (janvier 2017)

4. L'approbation de la démarche par la conférence épiscopale de France. fait (mars 2017)

5. L'approbation finale par la congrégation du Culte Divin. en attente

----------------------------------------------------------------------

 

Assemblée plénière – Communiqué final

 

Ce vendredi 31 mars se sont achevés les travaux de l’Assemblée plénière de la Conférence des évêques de France (CEF) réunie depuis le mardi 28 mars à Lourdes. Cette assemblée, tenue à huis clos a permis aux évêques d’approfondir ensemble des sujets marquants pour l’Église en France.

 

Au cours de cette assemblée, les évêques ont consacré une journée – le jeudi 30- au thème de l’unité de l’Eglise et la diversité des catholiques. Parmi les autres dossiers à l’ordre du jour, une séquence fut dédiée à l’actualité de la Mission de France (mardi 28) suivie d’une réflexion sur le volontariat à l’occasion des 50 ans de la Délégation catholique pour la coopération. Le mercredi 29, un temps de travail a été dévolu aux évêques émérites puis suivi par une séquence sur le Denier de l’Église. Les évêques se sont ensuite penchés sur la question de la réforme des structures de la CEF (forums le mercredi puis plénière le vendredi). Le Comité Etudes et Projets a fait un état des lieux de l’avancée des travaux des groupes de travail
(« unité du presbyterium » et « ritualités civiles »).

 

(...)

 

Par ailleurs, les évêques ont pris par vote les décisions suivantes :
• L’entrée en vigueur de la nouvelle traduction du Notre Père dans toutes forme de liturgie publique le premier dimanche de l’Avent 2017 (soit le 3 décembre 2017) ;
• Adoption de la charte pour l’accueil des prêtres Fidei Donum dans les diocèses français ;
• Adoption d’un nouveau dispositif triennal relatif au Denier de l’Église (action de communication nationale et mesures de soutien aux diocèses) ;
• Ouverture de la cause, en vue d’une éventuelle béatification, de Marie-Mélanie ROUGET (en poésie Marie-Noël) ;
• Ouverture de la cause, en vue d’une éventuelle béatification et de l’éventuelle reconnaissance du martyre de François MOURIER et de ses compagnons mis à morts au Puy-en-Velay pendant le « Grande Terreur » ;
• Accord pour que la Basilique Sainte Marie-Madeleine de Saint-Maximin la Sainte-Baume reçoive le titre de Basilique mineure.

 

Revenir